Harlan Coben

Par accident

Un flic est tué et on retrouve sur place les empreintes de Maura, l'amour de jeunesse de Napoléon Dumas dit Nap (cela ne s'invente pas !!!) lui-même enquêteur. Maura a mystérieusement disparu 15 ans avant, la nuit même où le frère jumeau de Nap, Joe est passé sous un train avec sa copine Diana, la fille du chef de la police et ami de Nap, meurtre, suicide ou accident, l'enquête de l'époque n'avait pu conclure...

Nap ne peut s'empêcher de voir un lien  entre ces événements distants dans le temps, alors tel un bulldozer, il va s'affranchir de toutes les règles pour retrouver Maura. C'est ce côté mi-ange mi-démon des héros d'Harlan Coben qui est encore efficace ici dans le portrait de Nap et qui séduit.

Nap va de découvertes en découvertes sur son jumeau qu'il prend constamment à témoin comme s'il était présent mais aussi sur ses camarades de classe qui avaient créé un club fermé, le club des conspirateurs. Ce dernier s'intéressait de près aux activités d'une ancienne base de missiles transformée. Les meurtres s'enchaînent et curieusement touchent d'anciens membres du club des conspirateurs...avaient-ils vu cette nuit fatale quelque chose qui signait leur condamnation ? Mais pourquoi ces meurtres 15 ans après ?

Harlan Coben renoue avec un bon thriller, même si c'est assez loin des meilleurs, mais c'est                                                       vrai qu'en tant que fan je suis peut-être partial, c'est passionnant et suffisamment critique sur                                                     les pratiques de l'armée américaine pour susciter l'intérêt parallèlement au suivi de l'enquête                                                     qui elle aussi recèle son lot de surprises.

                                                 Un Coben à recommander...

 

                                                 Harlan Coben - Par accident - Éditions France loisirs (mais on le trouve sur Amazon) -                                                             février 2018 - 374 pages - 16 euros

 

Double piège

Un nouveau Coben (lu en avant première, grace à l'exclusivité de France Loisirs)

 

Harlan Coben a reparu...avec le portait d'une héroïne Maya, forte et fragile, ancienne pilote d'hélicoptère dans l'armée mais aussi maman, enquêtrice mais cachant elle-même un lourd secret, entrée par mariage dans une riche famille dont la fortune ne s'est pas faite sans malversations et dont le mari Joe vient d'être assassiné sous ses yeux.  A priori donc des tèmes déjà utilisés par Coben, mais....

"Joe fut enterré trois jours après son assassinat. Maya était en noir, comme il sied à une veuve éplorée"

"La mort te colle  aux basques, Maya.." et c'est vrai que Maya a perdu quelques mois auparavant  sa soeur Claire, violentée et assasinée elle-aussi. Or la caméra espion qui sert à Maya pour surveiller la nounou de sa fille, Lily, lui révèle l'image de son mari, Joe, tenant Lily sur ses genoux. Joe est-il vivant ? Qui manipule qui ?  Est-ce le policier chargé de l'enquête sur l'assassinat de Joe, ou  Judith, la psychiatre mère de Joe et à la tête de la riche famille des Burkett ou est-ce un lanceur d'alerte qui cherche à  atteindre la famille Burkett au travers de Maya ? Le passé, on ne connaît jamais assez celui de ses proches,  explique-t'il les assassinats et faut-il remonter jusqu'à de tristes évenements survenus au collège privé pour riches familles où a étudié Joe mais également son frère Andrew, lui-aussi décédé, 17 ans avant. Les évenements s'enchaînent, chaque fin                                                                 de chapître apportant une piste nouvelle inattendue.  Les effets de la guerre et notamment les "troubles de                                                               stress post-traumatiques"  (TSPT) qui peuvent affecter certains militaires donnent une dimension assez                                                                       nouvelle dans l'oeuvre de Coben avec une critique explicite de leur mauvaise prise en charge. Bien sûr                                                                          les technologies numériques de surveillance, traque et  diffusion sont omniprésentes. Tout ceci conduit dans                                                              le  style alerte et facile à lire de Coben à une fin inattendue et  qui vous restera en mémoire...Vous êtes ferré                                                              et le  "double piège se referme" sur vous.  

                                                            Un très bon Coben...                                                            

 

                                                            Harlan Coben - Double piège - Editions France Loisirs - juillet 2016 - 426 pages -

Intimidation

Harlan Coben a disparu...tout ce qui fait le charme des ouvrages de Coben n'existe pas dans "Intimidation", quelques pépites ne font pas un bon livre et à vouloir surfer sur la vague internet Coben s'est fourvoyé dans les adresse IP...Pourtant le point de départ  de l'histoire est intéressant : imaginez qu'un inconnu s'approche de vous et vous susurre à l'oreille qu'il est au courant de faits coupables que votre femme (ou mari ou enfant) vous cache....

Bien sûr l'électrochoc de la révélation entraîne une explication et la disparition de la femme (Corinne) du héros (Adam) qui lui laisse un mèl "On devrait peut-être faire un break. Prends soin des enfants..."...

S'en suit pour Adam une double recherche, celle de sa femme qui ne donne pas de nouvelles et celle de l'inconnu qui l'a abordé et qui peut le mettre sur la piste d'un groupe de hackers qui vit du chantage...tout en s'occupant de ses 2 garçons  qui réclament le retour de leur mère. Or cette recherche est confuse et Coben propose une succession de pistes jalonnées de meurtres entraînant l'intervention d'une policière, Johanna, qui va se rapprocher d'Adam  mais cela manque singulièrement d'intérêt...Il faut attendre les dernières pages pour retrouver un style plus nerveux et un dénouement d'intrigue plus passionnant...

Même l'écriture habituelle de Coben semble relachée alors à moins de vouloir à tout prix lire tous les           Coben, restez sur une meilleure impression avec "Tu me manques" par exemple. 

 

          Harlan Coben - Intimidation - Editions France Loisirs - juillet 2015 - 410 pages -

Tu me manques

Etant fan d'Harlan Coben dont j'ai du lire une dizaine de livres je vous préviens d'avance que le compte rendu n'est évidemment pas objectif, si tenté qu'un compte rendu puisse être objectif...

 

Au hasard d'un site de rencontres, Kat, célibataire, inspecteur de police, reconnait la photo de Jeff, son fiancé qui l'a quittée brutalement et sans explications 18 ans plus tôt, évidemment, il ne porte plus le même nom... Après bien des hésitations elle lui laisse un message, le titre de "leur chanson" Missing you (Tu me manques)... Kat ne le sais pas, nous non plus, mais on le devine, c'est le début d'une série d'histoires emmélées qui vont crescendo vers un dénouement haletant (les 60 dernières pages à lire d'une traite...).

Kat est deux fois concernée, une première fois avec le meurtrier de son père condamné après des aveux et qui se rétracte sur son lit de mort et une deuxième fois avec son amour passé qu'internet fait resurgir et qui la déstabilise plus violemment qu'elle pouvait le penser...Elle est également interpellée par un jeune garçon dont la mère a disparu et qu'elle est seule à croire au sein du poste de police et qu'elle va donc aider. Harlan Coben se sert  encore une fois d'internet et de ses possibilités d'investigations et de mise en relations mais aussi des perversions   diaboliques qu'il peut engendrer  pour nous concocter une intrigue qui tient en haleine. Si ce roman n'a pas autant  d'humour que dans les récits des enquêtes de                     Myron Bolitar, le " détective privé" favori des ouvrages d'Harlan  Coben, il est magistralement construit.

                                                                 A lire absolument si l'on aime le suspens, les enquêtes noires et même violentes....

 

                                                                Harlan Coben - Tu me manques - Editions France Loisirs - août 2014 - 462 p.