FIVES Carole

C'est dimanche et je n'y suis pour rien

"Léonore est venue pour refermer les portes du passé..." cette citation résume l'objet du livre, Léonore  fait un voyage au Portugal, 25 ans après, pour retrouver les traces d'un amour de jeunesse, José Oliveira, qu'elle a rencontré alors qu'elle était en vacances et qui s'est tué dans un accident de voiture. Pourquoi ? Parce qu'elle pense être responsable du drame, José venant de la quitter alors qu'elle venait de se refuser à lui.
En même temps que sa tombe elle retrouvera une partie de la famille  qui lui expliquera  l'émigration de la famille de José en France...(on apprend au passage l'existence du bidonville de Champigny sur Marne qui dans les années 1960 a compté jusqu'à 12 000 portugais émigrés)....

La construction du récit entremèle la quète de Léonore, ses rencontres, la vie au Portugal sur fond historique de la dictature de Salazar à la révolution des oeillets et les pensées de José sur son lit de mort à l'hôpital en contrepoint.

La rencontre d'un peintre, Clemente, laisse entrevoir avec sensibilité qu'il y a un avenir possible lorsqu'on arrive à tourner la page du passé...C'est facile à lire, sans prétentions, un bon livre de vacances...

 

                                                    Carole Fives - C'est dimanche et je n'y suis pour rien - L'arbalète Gallimard - 156 pages - 2015 - 16,50 euros