Lagercrantz David

Millénium 4 - Ce qui ne me tue pas

Vous avez été conquis par les 3 volumes de la suite « Millénium » de Stieg Larsson et vous vous demandez s’il faut vous procurer « Millénium 4 – Ce qui ne me tue pas » écrit par David Lagercrantz, 11 ans après?

Peur d’être déçu par une nouvelle approche des aventures de Mikael Blomkvist et Lisbeth Salander ?

 

Eh bien, l’ouvrage se lit d’une traite,  se révèle étonnant et passionnant, si vous en avez l’occasion n’attendez pas.
Une nouvelle fois avec l’aide de sa géniale hackeuse Lisbeth, à laquelle aucun ordinateur ou fichier ne résiste, même s’ils sont cryptés, Mikael se retrouve plongé dans une histoire de piratage de données technologiques de pointe vendues à des personnes peu recommandables liées au réseau qu’avait créé le père de Lisbeth.
L’art de l’auteur c’est d’avoir réussi, sans trop de redites à ancrer « Ce qui ne me tue pas » dans le passé de Lisbeth et ainsi d’en dévoiler une autre vision et de donner de nouvelles clés sur son comportement. Lisbeth va se révéler plus altruiste et bien que toujours un concentré de violence, un peu plus humaine et protectrice notamment envers un jeune enfant.  De ce passé sombre surgit même une « belle » méchante surprise.

L’action se déroule avec pour arrière-plan  espionnage industriel, surveillance généralisée « les grandes oreilles », la collusion entre recherche scientifique, milieux d'affaires et groupes mafieux.  Le récit à l'évidence est très documenté sur les techniques des hackers, les techniques de cryptage et donc de décryptage, les enjeux de l'intelligence artificielle de même que sur l’autisme et l’eidétique, sans que jamais cela ne nuise à la fiction.  C’est aussi une plongée dans un monde de la corruption, de manipulation, de désinformation, de luttes de pouvoir …même si le propos est moins ouvertement critique de la société suédoise que chez Stieg Larsson.

Alors foin de la polémique autour du thème fallait-il ou ne fallait-t ’il pas donner une suite à Millénium, c’est un bonheur de retrouver Mikael, Lisbeth et les autres protagonistes, Erika et l’inspecteur Bublanski… et le livre n’est pas seulement réservé aux fans de Milénium, il peut également être lu pour lui-même.  Alors n’hésitez-pas….

 

David Lagercrantz - Millénium 4 - Ce qui ne me tue pas - Actes Sud - 490 pages - Août 2015 - 23 euros

 

Vu en novembre 2018 le film de Pepe Alvarez tiré de l'ouvrage, le compte rendu en rubrique films vus en 2018

 

Retour  Rubrique "Livres lus"