LEVY Marc

C'est arrivé la nuit

Plongée dans ce monde contemporain de l'omniprésence du numérique où réalité et fiction sont indissociables et dans le piège tendu par Marc Levy dès les premières pages, un groupe de hackers, appelé le groupe des 9,  peut-il utiliser toutes les ressources illégales de l'intrusion pour traquer des industriels criminels, des hommes politiques véreux manipulés et soudoyés par des magnats dont la seule ambition est de se partager le monde ?

Marc Levy nous fait rencontrer progressivement 8 des membres du groupe des 9, Ekaterina et Mateo qui par piratage de données et vol de malette vont empêcher un massacre d'étudiants en Norvège susceptible de faire basculer politiquement le pays. Cordelia et Diego, frère et soeurs, décidés à mettre au jour des ententes de sociétés phamaceutiques sur leurs prix pour maximiser les profits sans se soucier du sort des malades qui ne peuvent plus s'en procurer. Janice qui avec son amie Noa met à jour en Israël les agissements de services secrets de manipulations psychologiques pour influencer les opinions. Maya envoyée mystérieusement à Istanbul à la recherche d'une fillette, elle-même peut-être manipulée par les RG français. Vitalik et son frère Malik des ukrainiens faisant également partie de ce groupe dont les membres ne se connaissaient pas mais qui s'est fédéré au cours d'actions précédentes.

Et si derrière ces agissements divers se cachait dans l'ombre une seule et même entitité ?

C'est ce que nous saurons peut-être dans le tome suivant Le crépuscule des fauves comme peut-être également l'identité du numéro 9 qui semble être à l'origine de la constitution du groupe.
Techno-thriller du genre addictif avec des hackers divers, attachants et sympathiques virtuoses des claviers pour décrypter le moindre indice caché dans ce monde archi-connecté. Marc Levy nous fait également réfléchir à ces manipulations à grande échelle comme dans les pages qu'il consacre aux  Etats Unis (pages 140 et suivantes)  où la justesse de la description prémonitoire se révèle d'une criante actualité (J'écris début janvier 2021) ou même ce qu'il suggère sur le Brexit.

Ce roman qui se démarque des oeuvres précédentes de Marc Levy est une réussite qui invite à découvrir la suite, c'est d'ailleurs le seul bémol de mon commentaire, j'aurai préféré que dès la couverture on sache que ce n'était qu'un premier tome.

P.S : le roman est agrémenté de dessins évoquant les lieux où se déroulent les actions, une bonne idée.

 

Marc Levy - C'est arrivé la nuit - Robert Laffont - 420 pages - septembre 2020 - 21,50€

Une fille comme elle

Direction New York, 5ème Avenue, une des avenues les plus réputées du monde et pourtant, il y existe, au n°12 un vieil immeuble qui garde son antique ascenseur ne fonctionant que grace à un liftier de jour et un de nuit, pas de quoi en faire un roman direz-vous et bien si, Marc Levy propose une comédie romantique autour de cet ascenseur qui nécessite un doigté hors normes pour l'arrêter pile à l'étage demandé.

Deepak est le liftier de jour, un indien qui a fuit son pays natal pour les Etats Unis avec sa femme Lali car leurs familles indiennes n'approuvaient pas leur union. Ayant trouvé cet emploi de liftier il note scrupuleusement les mètres parcourus car il rêve d'atteindre  23 448 kilomètres soit 3000 fois la hauteur du Nanda Dervi, le plus haut sommet de l'Inde, un exploit nostalgique. Au fil des montées et descentes on fait connaissance avec les différents occupants de l'immeuble dont la plupart ignorent superbement le liftier à l'exception des habitants du 8ème Chloé  et son père, Chloé étant en fauteuil roulant à la suite d'un évènement qui s'est produit un jour à 12h50...Mais le gardien de nuit se blesse, le syndic de l'immeuble décide donc d'automatiser l'ascenseur en supprimant les liftiers.  En attendant, il faut trouver un nouveau liftier de nuit et Deepak propose son neveu Sanji, un jeune et riche entrepreneur en Inde venu pour affaires à New York et  qui du fait de la prégnance de la famille dans la société indienne loge chez Deepak à Harlem, alors qu'il pourrait être dans les meilleurs hôtels de New York. Pourquoi Sanji accepte-t'il ce travail, je vous le laisse découvrir.
Au fil de sa narration  Marc Levy ouvre subrepticement plusieurs tiroirs, celui de l'expatriation et des difficultés d'intégration, celui de la transparence et de la non reconnaissance du travail de ces subalternes étrangers silhouettes tout justes dignes de recevoir un bonjour, celui du jugement sur l'apparence et celui du handicap.

Ce n'est sans doute pas le meilleur Marc Levy mais on prend plaisir à la lecture et si un petit voyage en ascenseur vous plait n'hésitez-pas, vous y découvrirez un étonnant liftier.

 

Marc Levy- Une fille comme elle - Robert Laffont - 382 pages - mai 2018 - 21,50€

Retour  Rubrique "Livres lus"